Consentement à la recherche

Titre du projet

Get a Kit: Feasibility Study of HIV Self-Testing uptake in Ontario

[Get a Kit : Étude de faisabilité sur l’adoption de l’autotest du VIH en Ontario]

 

Chercheur principal

Patrick O’Byrne RN-EC [infirmier agréé, classe supérieure], Ph. D.

Professeur titulaire, École des sciences infirmières, Université d’Ottawa, 451 chemin Smyth, Ottawa, Ontario, K1H 8M5, [email protected]

Infirmier praticien, Santé publique Ottawa, Clinique de santé-sexualité, 179 rue Clarence, Ottawa, Ontario, K1N 5P7, [email protected]

 

Source de financement

Réseau ontarien de traitement du VIH

 

Invitation à participer

Nous vous invitons à participer à une étude de faisabilité. L’objectif de ce formulaire de consentement est de vous fournir les informations nécessaires pour décider si vous voulez participer. Veuillez lire attentivement le formulaire. Vous pourriez avoir des questions sur le but de l’étude, votre rôle, les risques et avantages éventuels, ou tout autre aspect de l’étude qui n’est pas abordé dans ce document. Si vous estimez que toutes vos questions ont reçu réponse, vous pouvez alors décider si vous voulez participer à l’étude. C’est ce qu’on appelle le « consentement éclairé ». Une copie de ce formulaire de consentement vous sera envoyée par courrier électronique.

 

But

L’étude GetaKit a pour but d’établir s’il est faisable d’utiliser un système d’envoi postal de trousses d’autotest du VIH et si les participant-es sont disposé-es à utiliser un autotest du VIH à la maison ou dans les locaux d’un organisme local en VIH. Nous voulons voir si les participant-es réussissent à suivre les instructions de la trousse de test, à effectuer correctement le test et à communiquer leur résultat. Nous voulons également savoir si un-e participant-e qui reçoit un résultat préliminaire positif aura recours à un traitement médical.

Participation

Si vous décidez de participer à cette étude, on vous demandera de fournir votre nom complet ainsi qu’une adresse de courrier électronique et un numéro de téléphone mobile afin d’assurer que l’équipe de l’étude puisse communiquer avec vous s’il y avait un problème avec votre trousse.

Après vous être inscrit-e et avoir répondu au questionnaire de référence, vous recevrez de l’équipe de l’étude une trousse d’introduction qui comprendra un autotest du VIH. Vous pourrez utiliser cet autotest quand vous le souhaitez et dans l’endroit où vous vous sentez le plus à l’aise. Après avoir utilisé cet autotest, vous êtes invité-e à communiquer votre résultat sur un site Web sécurisé. Vous pouvez faire livrer cette trousse de test à votre domicile ou à toute autre adresse de votre choix.

On vous demandera également de remplir un questionnaire au début de l’étude. Le questionnaire contiendra des questions sur votre identité et sur vos expériences antérieures de dépistage du VIH et d’autres infections transmissibles sexuellement. Ces renseignements nous aideront à comprendre qui utilise l’autotest du VIH en Ontario.

 

Une note à propos de la coercition

Les trousses d’autotest du VIH peuvent être utilisées pour forcer une autre personne à se soumettre à un test de dépistage du VIH. Les trousses de dépistage du VIH peuvent être partagées avec votre réseau, mais il est important de préciser que personne ne devrait se soumettre à un test de dépistage du VIH s’il ne le veut pas. Cela signifie que personne ne peut vous forcer à passer un test de dépistage du VIH, et que vous ne devriez pas forcer quelqu’un d’autre à faire le test. Le consentement et la volonté de se faire dépister sont des caractéristiques fondamentales du test de dépistage du VIH.

Risques et inconforts

Cette étude utilise l’autotest du VIH de BioLytical, dont l’utilisation a été approuvée au Canada le 3 novembre 2020. Une étude d’autotest à domicile a démontré que cette trousse est efficace, sécuritaire et précise. Elle est similaire au test de dépistage du VIH au point de service (ou « test rapide ») de bioLytical, dont l’utilisation est également autorisée au Canada en général. Consentir à participer à cette étude signifie accepter d’utiliser l’autotest.

Dans l’utilisation de l’autotest du VIH, vous aurez à piquer le bout de votre doigt avec une petite aiguille (une lancette), pour obtenir la goutte de sang nécessaire au test. Ceci peut causer une douleur, mais le risque de blessure est minime. Cette lancette fait partie de la trousse que vous recevrez.

Il est possible que vous receviez un résultat préliminaire positif, en participant à cette étude. Un résultat préliminaire positif pour le VIH pourrait causer de la détresse; chaque trousse comprend des informations sur la prise de contact avec des soins et sur les étapes suivantes, de même qu’un numéro de téléphone pour obtenir de l’aide.

Certaines des questions posées dans le questionnaire pourraient vous mettre mal à l’aise. Nous sommes conscients de la nature intrusive de cette étude, et savons que certaines questions pourraient vous causer une certaine détresse ou même une souffrance. Donc, vous êtes libre de refuser de répondre à certaines questions si vous estimez qu’elles évoquent une forme quelconque de détresse. De plus, le chercheur s’engage à vous diriger vers des ressources de counseling approprié, si vous en exprimez le besoin.

 

Clinique de santé-sexualité

179 rue Clarence

Ottawa, Ontario

613.580.6719

Max Ottawa

251 rue Bank, 5e étage

Ottawa, Ontario

613.440.3237

Comité du sida d’Ottawa

251-700 rue Bank

Ottawa, Ontario

613.238.5014

 

 

 

Avantages

En acceptant de participer à cette étude, vous fournirez des données précieuses pour informer un système de distribution et de soutien en Ontario.

La participation à cette étude offrira également la possibilité d’entrer en contact avec des programmes tels que la prophylaxie pré-exposition au VIH (PrEP) et d’autres services de prévention du VIH (tels que les condoms gratuits), ou avec des soins cliniques immédiats si vous recevez un résultat préliminaire positif.

Pour ces orientations, si votre résultat préliminaire de l’autotest est positif, une infirmière communiquera avec vous afin de vous proposer un rendez-vous pour un counseling et un test de confirmation du VIH (effectué par analyse sanguine). Ce rendez-vous aura lieu dans un endroit près de votre domicile. Cependant, vous n’êtes pas obligé-e d’accepter ce rendez-vous. Si le résultat de votre test est positif, l’infirmière vous donnera un counseling sur la transmission du VIH et les soins pour le VIH, et vous offrira une recommandation vers un traitement anti-VIH. Lorsqu’une personne qui vit avec le VIH suit un traitement du VIH, son état de santé et son espérance de vie sont les mêmes que ceux des personnes qui n’ont pas le VIH. De plus, le traitement peut faire en sorte qu’une personne qui vit avec le VIH ne transmet pas le VIH à d’autres. Vous n’êtes pas obligé-e d’accepter cette recommandation, et si vous la refusez, vous pourrez toujours revenir pour une recommandation à l’avenir.

Si vous obtenez un résultat négatif à l’autotest, nous aimerions vous offrir d’utiliser la PrEP contre le VIH. La PrEP contre le VIH consiste à prendre des médicaments VIH pour vous éviter de contracter l’infection. Si elle est prise quotidiennement, la PrEP contre le VIH peut vous protéger à 96-99 % contre l’infection par le VIH. Cette orientation vers la PrEP serait à un endroit de votre choix dans une zone géographique proche de chez vous. Là encore, vous n’êtes pas obligé-e d’accepter cette recommandation, et si vous la refusez, vous pourrez toujours reprendre contact avec nous par la suite pour obtenir la PrEP.

 

Confidentialité et anonymat

Toutes les données collectées à l’inscription et lors de l’enquête, y compris l’autodéclaration du résultat de test du VIH, seront hébergées sur un site Web sécurisé et accessible uniquement aux coordonnateurs de recherche et au chercheur principal. Les renseignements ne seront partagés que si une orientation vers des soins VIH est fournie à la suite d’un résultat préliminaire positif, ou si vous souhaitez recourir à la PrEP contre le VIH. Cela permettra de s’assurer que vous receviez un soutien, un traitement médical et des services de prévention du VIH appropriés. Au moment de vous offrir cette orientation, on vous rappellera que vos informations seront partagées avec le médecin ou l’infirmière praticienne vers qui nous vous dirigeons.

Pour l’analyse des données, tou-te-s les participant-es recevront un code d’identification unique qui empêchera toute possibilité d’établir un lien entre leur identité réelle et leurs réponses. En tant que participant-e, c’est vous qui allez sélectionner ce code d’identification unique lors de votre inscription.

 

Conservation des informations et communication des résultats de l’étude

Les informations recueillies à votre sujet aujourd’hui seront conservées dans une salle d’archives fermée à clé, à l’Université d’Ottawa, pendant dix ans. Les fichiers numériques seront stockés sous forme de fichiers protégés par mot de passe sur l’ordinateur du Dr O’Byrne, protégé par un mot de passe, à l’Université d’Ottawa. Aucune donnée en réponse au questionnaire ne sera conservée au 179 Clarence, ni ne sera liée à vos dossiers cliniques si vous acceptez une orientation ou une autre. Afin de garantir l’anonymat, toutes les données seront identifiées par un code. La dernière étape de l’étude concerne la communication de ses résultats sous forme d’articles scientifiques ou de conférences. En participant à cette étude, vous acceptez que les résultats tirés de l’analyse de votre questionnaire puissent être utilisés à des fins scientifiques ou d’enseignement. Le chercheur utilisera un code pour protéger votre identité.

Participation volontaire

Dans le cadre de cette étude, vous pouvez accéder gratuitement à un autotest du VIH tous les trois mois. Cette fréquence d’autotest du VIH correspond aux lignes directrices de l’Agence de la santé publique du Canada.

Vous n’êtes pas obligé-e de participer à cette étude; et vous pouvez vous retirer à tout moment en notifiant votre décision au coordonnateur de la recherche. Vos données seront alors exclues du rapport sur les résultats de l’étude.

Si vous acceptez de recevoir une orientation vers un service de soins VIH, ou de prévention du VIH (c’est-à-dire la PPrE), vous pouvez refuser cette orientation à tout moment. Si vous refusez une orientation, vous pourrez quand même revenir pour en recevoir une à tout moment dans le futur. Même si vous acceptez une orientation, vous pouvez toujours refuser les soins lorsque la clinique de traitement du VIH ou de prévention du VIH (PrEP) vous contactera. Vous n’avez AUCUNE obligation d’utiliser les services. Ceux-ci sont disponibles si vous les souhaitez.

Il est important de noter que le refus d’une recommandation pourrait mettre votre santé en danger en raison d’une infection à VIH non traitée, ou parce que vous resteriez à risque de contracter le VIH.

 

Questions

Si j’ai des questions concernant la conduite éthique de cette étude, je peux contacter le responsable d’éthique en recherche, Université d’Ottawa, pavillon Tabaret, 550 rue Cumberland, pièce 154, Ottawa, ON K1N 6N5, Tél. : (613) 562-5387, courriel : [email protected]

 

Dans le cadre de l’utilisation de GetaKit, je reconnais ce qui suit :

Il y a des risques et des avantages à faire des dépistages.

Les avantages comprennent la connaissance de votre statut, le fait d’être mis en contact avec les services de soins, d’obtenir un traitement, de vous sentir mieux, de vivre plus longtemps en bonne santé et de pouvoir éliminer le risque de transmission ultérieure.

Les risques comprennent le fait que de nombreuses infections sexuellement transmissibles doivent être déclarées aux unités locales de santé publique, qui assurent un suivi auprès de vous et de vos partenaires. Il existe également des risques juridiques. Légalement, vous n’êtes pas obligé de dire à la plupart des gens que vous êtes séropositif, mais le fait de ne pas le dire à un partenaire sexuel peut être considéré comme un crime. Pour mieux comprendre la loi, contactez la Clinique juridique du VIH et du sida de l’Ontario (HALCO)-LIEN. Si vous êtes séropositif, il est important que vous compreniez vos droits et l’impact de la loi sur vous avant de divulguer votre statut.

Les évaluations en ligne ne remplacent pas les soins en personne par un professionnel de la santé. Si vous présentez des symptômes, des questions ou des préoccupations, veuillez vous rendre chez un prestataire de services local pour une évaluation complète.

Informations personnelles *
Adresse *
Coordonnées *

Le téléphone cellulaire ou fixe doit être saisi. L’adresse courriel est obligatoire. Le téléphone cellulaire et le courriel doivent être validés avec un code de vérification.

Code de vérification envoyé !
Créer votre compte *

Entrez un mot de passe pour créer votre compte.